Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 08:18

Abelle.1

  Abelle.2

Munich, Bayerische Staatsbibliothek, Mus. Mss. 236

L'Oratorio Abelle de Pietro Torri fut créé à Bruxelles entre 1692 et 1701.

La pièce fut reprise à Valenciennes en 1711 et publiée chez Gabriel François Henry, imprimeur à Valenciennes.

L'instrumentarium comporte deux flageolets (cf pages ci-dessus). Le compositeur utilise ces flageolets dans une écriture italienne en imitation ou homophone avec des mélismes soulignant la ligne vocale.

Le manuscrit autographe de Pietro Torri (actes 1 et 3 seulement) est conservé à la Bayerische Staatsbibliothek de Munich.

 

Munich 2008 035

Munich, Bayerische Staatsbibliothek, août 2008

 

Qui était Pietro Torri ?

   Né vers 1650 près de Verone, Pietro Torri entre en 1689 au service de Maximilien-Emmanuel de Bavière et c'est auprès de ce musicien et mécène exceptionnel qu’il accomplira toute sa carrière. Lorsque Maximilien-Emmanuel devient gouverneur des Pays-Bas espagnols en 1692, Torri l’accompagne avec le titre de maître de chapelle. Il travaille aussi pour son frère Joseph-Clément, Prince-Electeur de Cologne.

Joseph Clement de Baviere 

  Le 18 août 1708, Joseph-Clément arrive à Valenciennes. Chassé de ses Etats pour avoir pris le parti de la France et de son roi Louis XIV lors de la guerre de Succession d'Espagne, il s'installe dans l'Hôtel du Gouvernement situé dans la rue de l'Intendance, appelé aussi Vicoignette parce qu'il avait servi de refuge aux religieux de l'Abbaye de Vicoigne . Grand amateur de spectacles, il y amène sa troupe de chanteurs et de comédiens qui donneront à la vie musicale et théâtrale valenciennoise une impulsion extraodinaire. 

  

           Joseph-Clément de Bavière

 

 

dia 0028.rHôtel du Gouvernement ou Vicoignette, Valenciennes 

in Histoire ecclesiasticque de la ville et comté de Valentienne, Simon Le Boucq (1650)

Bibliothèque municipale de Valenciennes, ms 673

 

Joseph-Clément fait représenter à la Cour [Vicoignette], régulièrement deux fois par semaine, l'opéra ou la comédie. Pendant le Carême, il y fait représenter en musique des oratorios qui servent de méditation. Abelle y sera représenté en 1711. Le théâtre change souvent de décoration, avec toutes les machines, à l'imitation de ceux de Paris et de Bruxelles. Il y a une loge pour son Altesse et les dames de sa Cour...

 

La partition d'Abelle de Pietro Torri témoigne de l'utilisation du flageolet dans la musique savante de l'époque, et préfigure l'utilisation de l'instrument dans les opéras baroques au XVIIIe.

 

 

Bibliographie :

Philippe Perlot, Musique et musiciens à Valenciennes sous l'Ancien Régime, Valentiana, N° 30, décembre 2002

Castil-Blaze, L'Opéra-Italien de 1548 à 1856, Paris, 1856

J. Loridan, L'Electeur de Cologne à Valenciennes, Revue de Lille, 1907, pp. 571-595

I. M. Groote, Un Musicista Veronèse alla corte de Baviera, 2003

Partager cet article

Repost0

commentaires

FILE0123.jpg

 

Recherche

Extraits audio

picto direct08

Les enregistrements ont été réalisés sur instruments historiques : flageolet anonyme XVIIIe, flageolet d'oiseau Tibouville Frere début XIXe, flageolet Thibouville-Lamy 3 clés fin XIXe, flageolet Laveissière 5 clés fin XIXe.

Les extraits n° 1 et 2 sont issus d'une captation de concert. Les autres extraits ont été enregistrés en studio (Oxygen Art Studio).

 

Marly-19.12.8

Philippe Perlot, flageolet français 

 

 Le%20flageolet%20fran%C3%A7aisQuantcast

Visites

Visiteurs du jour

musique